Un étudiant japonais a refusé de porter correctement un masque facial est disqualifié aux examens universitaires

  • Un homme de 49 ans n’a pas été autorisé à passer un examen d’entrée à l’université au Japon.
  • Apparemment, l’homme portait mal son masque facial et a refusé de se couvrir le nez.
  • Il s’est finalement enfermé dans les toilettes après avoir été invité à partir, ce qui l’a conduit à être arrêté.

Un étudiant de sexe masculin devant passer un examen d’entrée à l’université standard au Japon a été disqualifié après avoir refusé de se couvrir le nez avec son masque facial. Selon certaines informations, il lui a été demandé de se conformer au protocole destiné à empêcher la transmission de Covid-19.

Bien qu’il ait été averti six fois, il a quand même choisi d’ignorer la simple instruction. Il a finalement subi les conséquences et a été invité à partir. L’incident s’est produit le 16 janvier dernier, samedi, dans un centre de test de Tokyo.

Tous les candidats au test devaient porter leur masque correctement, mais l’homme de 49 ans sans nom a défié les règles.

Un responsable du Centre national des examens d’entrée à l’université a expliqué plus tard:

«Nous avons pris notre décision de manière globale car le candidat, qui ne toussait même pas, a continué à ne pas se couvrir le nez intentionnellement.

«Ce n’est pas une faute de découvrir occasionnellement le nez lorsque les participants éprouvent des difficultés à respirer. Le candidat a été disqualifié pour avoir refusé à plusieurs reprises de suivre les instructions. »

Lors d’une conférence de presse, le ministre de l’Éducation Koichi Hagiuda a déclaré que la disqualification était une «réponse appropriée» au comportement de l’homme.

«J’ai entendu dire que c’était une situation qui ne pouvait être négligée car il dérangeait psychologiquement les autres candidats», a déclaré Hagiuda.

L’histoire de l’homme ne s’est même pas arrêtée là car il a finalement été arrêté par les autorités après avoir décidé de s’enfermer dans les toilettes pendant trois heures. Un policier a dû escalader la paroi de la cabine pour l’atteindre.

Des mesures strictes contre les coronavirus ont été mises en œuvre sur les 681 sites de test à travers le Japon. Les examens d’entrée ont attiré un total de 535 245 candidats au cours du week-end, selon les rapports.

Aimez sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.