Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière libérés – Stéphane Taponier, Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, Rémy Pflimlin, Libération Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, Hamid Karzaï, Hervé Ghesquière libérés – TOP MEDIAS : L'essentiel de l'actualité people Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière libérés  | TOP MEDIAS : L'essentiel de l'actualité people

Les journalistes Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière ont été libérés ce mercredi après 547 jours de détention en Afghanistan. Alain Juppé a tenu à préciser que la France n’a payé aucune rançon pour obtenir leur libération. Alain Juppé a rejeté la piste d’une rançon pour expliquer leur libération.

Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, deux journalistes de France 3, ont été remis en liberté ce mercredi en Afghanistan. Ils étaient otages des talibans depuis leur enlèvement le 29 décembre 2009 dans la province de Kapisa, à 60 km de Kaboul.

Les deux journalistes devraient attérir à l’aéroport de Villacoublay près de Paris jeudi à 8 heures. Béatrice Coulon, fiancée d’Hervé Ghesquière, a promis de se rendre sur place pour les accueillir.

Le président afghan, Hamid Karzaï, a joué un rôle déterminent pour obtenir la libération des deux journalistes de France 3.

Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière libérés en Afghanistan/ Crédit: PR Photos

Le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, s’est félicité de cette « très bonne nouvelle » qu’il a accueilli avec soulagement. Il précise que certains éléments laissaient penser que les négociations étaient en bonne voie.

C’est aussi un « immense soulagement », pour Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication. Il déclare dans un communiqué que le cas de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière rappelle à tous les défenseurs des droits de l’homme que le combat en faveur de la liberté d’expression et d’information n’est pas encore gagné.

Copyright © 2011 Top Médias – Tous droits réservés. Aucun article de ce site ne peut être copiée, republié, reproduit, transmis ou distribué sans autorisation de la Rédaction.