Mort de l’écrivain et homme politique Jorge Semprun › TOP MEDIAS

L’écrivain franco-espagnol, dont l’œuvre littéraire est essentiellement rédigée en français, est décédé mardi 7 juin au soir à Paris.

Jorge Semprun est surtout connu comme écrivain et scénariste. On oublie souvent sa carrière politique en Espagne et en France. Membre influent du Parti communiste d’Espagne dans les années 60 qu’il a quitté après avoir été excommunié pour divergence de point de vue par rapport à la ligne du parti. C’est à partir de son exclusion du parti en 1962 qu’il s’est consacré à l’écriture, sans pour autant renoncer à la politique.

En 1966, il demande aux autorités espagnoles un passeport officiel, qui lui est accordé, bien qu’avec réticence, compte tenu de son passé. Il peut ainsi circuler librement entre l’Espagne et la France où il continue de résider. En 1969, Jorge Semprún participe à la création des éditions Champ Libre aux côtés de Gérard Lebovici.

A la fin des années 80, à la surprise générale, Jorge Semprún est désigné ministre de la Culture dans le gouvernement socialiste de Felipe González, poste qu’il a occupé de 1988 à 1991. Il a fini par quitter le gouvernement en raison du conflit larvé avec Alfonso Guerra, le leader en second du Parti socialiste ouvrier espagnol.

Les réactions affluent depuis l’annonce de son décès mardi soir. Le ministre français de la culture, Frédéric Mitterrand, a rendu hommage à Jorge Semprun, «grand témoin de notre temps» et «écrivain majeur» qui a volontairement «choisi la langue française comme seconde patrie».

Copyright © 2011 Top Médias – Tous droits réservés. Aucun article de ce site ne peut être copiée, republié, reproduit, transmis ou distribué sans autorisation de la Rédaction.

ARTICLES A LIRE:

(Jorge Semprún Maura (10 décembre 1923-7 juin 2011)