the-patriot-1-1-3326949-8167982-jpg

La fin du patriote, expliquée | Synopsis de l’intrigue du film

«The Patriot» est un film d’aventure épique réalisé par Roland Emmerich et met en vedette Mel Gibson et Heath Ledger dans des rôles clés. Le film raconte l’histoire de Benjamin Martin, un vétéran de la guerre française et indienne, qui mène désormais une vie idyllique en tant que propriétaire de plantation. Il est veuf avec sept enfants et les temps sont durs pour sa famille. La guerre d’indépendance américaine fait rage alors que les colonisateurs britanniques visent à consolider leur emprise sur le sol américain.

Gabriel, le fils aîné de Benjamin, s’engage dans l’armée continentale pour lutter pour la cause de l’indépendance, contre la volonté de son père. L’expérience de Gabriel dans l’armée entraîne par inadvertance Benjamin Martin dans la guerre, et il doit affronter les troupes britanniques pour protéger sa famille et son sol. «Le Patriote» est une histoire de courage héroïque et de vengeance qui force un pacifiste à la guerre. SPOILERS À L’AVANCE.

Synopsis du complot patriote

Benjamin Martin, un vétéran de la guerre française et indienne, se détourne des guerres et s’installe pour une vie paisible en tant que propriétaire de plantation en Caroline du Sud. Il ne veut pas faire la guerre à la Grande-Bretagne, mais son fils aîné rejoint l’armée continentale contre son gré. Les Britanniques infligent de lourds dégâts aux troupes américaines et capturent Charleston. Gabriel retourne chez lui dans un état blessé et est soigné par sa famille. Malheureusement, les troupes britanniques capturent Gabriel pour le pendre sous l’accusation d’être un espion.

Thomas, le deuxième fils de Benjamin, tente de libérer Gabriel et est mortellement blessé dans les retombées qui s’ensuivent. Les troupes britanniques, dirigées par le colonel Tavington (Jason Isaacs), massacrent les lieux et incendient la maison des Martins. La mort de son fils oblige Benjamin à se venger des troupes britanniques. Il tend une embuscade à certaines troupes et les tue. Gabriel rejoint l’armée continentale, suivi de son père. Benjamin reçoit le titre de colonel et il est chargé de tenir le régiment de Lord Cornwallis à distance.

Les Français soutiennent également la cause américaine en promettant un soutien logistique et militaire. Benjamin parvient à briser les lignes d’approvisionnement britanniques et parvient à tromper Lord Cornwallis pour qu’il libère des prisonniers de guerre. Enragé, Lord Cornwallis charge le colonel Tavington de mettre fin au conflit par tous les moyens. Tavington inflige d’horribles atrocités à la ville, où il brûle une église pleine de citadins.

L’amant de Gabriel est tué dans le massacre. Dans la bataille qui s’ensuit, Gabriel affronte Tavington mais est mortellement blessé, et Tavington parvient à s’enfuir. La perte de ses jeunes fils, de la maison et l’insulte à sa patrie obligent Benjamin Martin à rallier ses troupes dans la bataille décisive près de Cowpens. Benjamin sort victorieux lorsque Tavington est tué et Lord Cornwallis se retire.

La fin du patriote: un héros réticent

Benjamin Martin mène un effort héroïque pour vaincre les troupes britanniques à Cowpens. Après la victoire de l’armée continentale, Lord Cornwallis se retire et est contraint de se rendre en Virginie, car il est entouré par la milice américaine et la force navale française. Lorsque Benjamin retourne dans sa plantation en Caroline du Sud, il voit que des soldats reconstruisent sa maison, qui a été détruite pendant la guerre. Les gens de Benjamin espèrent un monde meilleur car leur héros est de retour après une bataille épique.

Cette scène est symbolique de l’unité de la société américaine qui se reconstruit même après avoir été complètement effacée. La présence héroïque de Benjamin motive les gens autour de lui alors qu’il inaugure un monde dépourvu de colonisateurs. Benjamin, après son expérience des batailles précédentes, dénonce les voies de la guerre. L’implication de Gabriel dans la cause de l’indépendance le ramena sur le champ de bataille. La mort de Thomas, en particulier la manière dont il est tué, secoue la conscience de Benjamin.

Il hésite à rejoindre la guerre, mais les ravages dont il est témoin autour de lui obligent Benjamin à reprendre son ancien manteau. Au cours des escarmouches initiales, il est capable de battre les hommes de Lord Cornwallis grâce à des tactiques intelligentes, mais se trouve à l’écart du cor lorsque Tavington avance dans toute sa brutalité. La mort de Gabriel aux mains de Tavington brise le moral de Benjamin. Son engagement vacille momentanément mais se renouvelle à nouveau lorsqu’il trouve un drapeau américain réparé par Gabriel.

Ce moment mélodramatique du film montre l’amour de Benjamin pour sa patrie et la mesure dans laquelle il peut aller pour protéger ses proches. De plus, c’est la vengeance qui pousse Benjamin après le colonel Tavington. La réticence de Benjamin à se laisser entraîner dans la guerre est annulée à mesure que sa rage l’emporte sur lui. Cet aspect du personnage de Benjamin est évident lorsqu’il remet des mousquets à ses jeunes enfants alors qu’ils sont sur le point de tendre une embuscade au groupe escortant Gabriel. Néanmoins, malgré la perte de ses proches, il en sort victorieux par sa volonté. Les scènes de construction de maisons supposent que Benjamin est vénéré pour son dévouement malgré son héro réticent.

Pourquoi Benjamin se transforme-t-il en pacifiste?

L’expérience de Benjamin dans la guerre française et indienne affecte négativement sa psyché. Il hésite à divulguer les détails des événements de Fort Wilderness. Gabriel est curieux de l’implication de son père et lui demande la vérité. Il s’avère que Benjamin était avec l’armée britannique quand ils ont attaqué les troupes françaises à Fort Wilderness. Les Français ont été mutilés et certaines de leurs parties du corps ont été envoyées aux Cherokees pour les effrayer et les forcer à battre en retraite. Benjamin dit à Gabriel que la culpabilité pèse toujours sur sa conscience, et par conséquent, il se tourne vers la non-violence.

Comme le destin l’a voulu, Benjamin est ramené dans des situations violentes. Certains pourraient lire cela comme une justice karmique, une absolution de la culpabilité de Benjamin par une perte irrévocable. D’un autre côté, ce cas particulier reflète les sombres réalités de la guerre qui ont façonné l’histoire américaine. Néanmoins, l’approche de Benjamin peut également être attribuée à sa paternité et à la perte de sa femme. Il doit élever ses enfants et ne veut pas que l’ombre de la guerre se profile dans leurs années de formation. L’ardeur révolutionnaire de Benjamin est toujours intacte alors qu’il défend vaillamment son peuple des atrocités des colonisateurs.

Lire la suite: Meilleurs films de guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.