Affaire DSK : Pourquoi Nafissatou Diallo a-t-elle menti ? Affaire DSK : Pourquoi Nafissatou Diallo a-t-elle menti ? | TOP MEDIAS : L'essentiel de l'actualité people

Nafissatou Diallo a-t-elle menti ? DSK sera-t-il blanchi ? Les accusations d’agression sexuelle à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn pourraient s’effondrer. Les enquêteurs doutent de la crédibilité de Nafissatou Diallo, selon le New York Times. Le procureur ne croirait plus aux allégations de la femme de chambre, ce qui pourrait permettre à Dominique Strauss-Kahn de retrouver la liberté à l’issue de l’audience surprise de ce vendredi.

La remise en cause de la crédibilité de Nafissatou Diallo pourrait faire sauter toutes les charges qui pèsent contre l’ancien Directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn.

Nafissatou Diallo aurait eu une relation sexuelle consentie avec DSK/ Crédit: capture vidéo Al Jazzera

Citant deux enquêteurs non identifiés, le New York Times écrit que le bureau du procureur ne croit plus aux allégations de la femme de chambre guinéenne de l’hôtel Sofitel de New York. Les enquêteurs affirment que Nafissatou Diallo a menti à plusieurs reprises depuis son agression sexuelle présumée le 14 mai 2011.

Nafissatou Diallo aurait des liens très poussés avec des trafiquants de drogue et le milieu du grand banditisme. Des enquêteurs ont révélé au NYT que Nafissatou Diallo est impliquée dans des activités de trafic de drogue et de blanchiment d’argent. Elle aurait également menti dans sa déclaration d’asile politique aux Etats-Unis.

Pour la justice américaine, la femme de chambre n’est pas crédible. Le procureur Cyrus Vance a convoqué Dominique Strauss-Kahn pour une audience visant à lever don assignation à résidence.

La réputation de DSK est tout de même entachée du fait qu’il a eu une relation sexuelle extraconjugale avec cette jeune femme d’origine africaine.

Copyright © 2011 Top Médias – Tous droits réservés. Aucun article de ce site ne peut être copiée, republié, reproduit, transmis ou distribué sans autorisation de la Rédaction.