Affaire DSK : la police a-t-elle aidé Nafissatou Diallo ? – vice de lidentification affaire DSK-Nafissatou Diallo, vice de procédure dans laffaire DSK, William Taylor, Strauss-Kahn, Nafissatou Diallo, Benjamin Brafman – TOP MEDIAS : L'essentiel de l'actualité people Affaire DSK : la police a-t-elle aidé Nafissatou Diallo ? | TOP MEDIAS : L'essentiel de l'actualité people

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn estiment que la police aurait aidé Nafissatou Diallo à identifier DSK, ce qui constituerait un vice de procédure susceptible de faire annuler le procès.

dsk-6869975

Vice de procédure dans l’affaire DSK ?

Me William Taylor et Benjamin Brafman, deux puissants avocats chargés de la défense de Dominique Strauss-Kahn, auraient découvert des contradictions dans les informations fournies par la police. Ils ont trouvé une petite faille qu’ils comptent exploiter pour sauver l’ancien directeur général du FMI.

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont mené des enquêtes en Guinée, pays d’origine de Nafissatou Diallo, et aux Etats-Unis où vit la jeune femme. Leurs investigations ne leur ont pas permis de recueillir des informations pouvant laisser penser que cette musulmane a menti en affirmant qu’elle a été violée par l’ancien patron du FMI.

La seule faille exploitable à l’audience du 18 juillet 2011 reposera sur l’identification de Strauss-Kahn que les stars du barreau américain pourraient contester du fait qu’une photo de l’accusé aurait été montrée à la plaignante au lendemain des faits.

Un rapport du bureau du procureur indique que Nafissatou Diallo a identifié DSK à 14h30 quand les membres de la sécurité de l’hôtel Sofitel lui ont présenté une photo du patron du FMI.

La jeune femme guinéenne aurait également vu DSK à la télévision alors qu’elle se trouvait au poste de police où elle devait identifier son agresseur présumé.

Les avocats Taylor et Brafman affirment que cette démarche aurait aidé Nafissatou Diallo à reconnaître DSK parmi les cinq hommes présents dans la pièce. Ils vont plaider pour « l’irrecevabilité » de l’identification auprès du magistrat de la Cour suprême new-yorkaise, Michel Obus.

Copyright © 2011 Top Médias – Tous droits réservés. Aucun article de ce site ne peut être copiée, republié, reproduit, transmis ou distribué sans autorisation de la Rédaction.